LES DIVERS TYPES D'OPERA.

....................Sommaire....................... ...............Forum............................. ................Sondage............................... ....................Nous contacter.....................

 

I. Comédie Ballet.

C'est un mélange de textes parlés et d'intermèdes dansés. Ce genre est proche de l'Opéra Comique. MOLIERE et LULL se sont illustrés dans ce genre avec en particulier :
- Monsieur de Pourceaugnac (1669),
- Le Bourgeois Gentilhomme (1670).

M-A CHARPENTIER continue cette collaboration avec MOLIERE :- Le Malade Imaginaire (1673).

II. Opéra Ballet.

C'est une oeuvre dramatique qui associe l'opéra et le ballet. Il correspond au goût français des XVIIème et XVIIIème siècles : spectacle luxueux et coloré.

Ex: - Les Indes galantes - 1735 de Rameau,
- L'Europe galante - 1697 de Campra.

III. Opéra séria.

Il est écrit sur un thème héroïque ou mthologique. Il comporte des arie da capo reliées les unes aux autres par des récitatifs. Le chant est au premier plan. L'issue est souven heureuse, grâce au Deus ex machina.

Ex: - Idomeneo - 1781 de W-A MOZART

IV. Opéra buffa.

Les italiens créent ce genre à partir d'intermèdes comiques qui entrecoupent l'opéra seria.
Les événements sont, en général, tirés de la vie quotidienne. L'issue est normalement heureuse. Les acteurs sont peu nombreux et l'orchestre réduit. La musique est simple et naturelle. La langue est celle de tous les jours.
 

Ex : - La belle Hélène ; Duetto soprano et basse (la servante mène son maitre par le bout du nez).

V. Opéra comique.

Il comporte un mélange de voix parlés et de voix chantées. Le singspiel allemand peut s' apparenter.

Ex: - Le Déserteur (MONSIGN), - Faust 1ère version (GOUNOD),
- Carmen 1ère version (BIZET), - Manon (MASSENET).

VI. Grand Opéra (XIXème-XXème siècles).

C'est un opéra écrit sur un thème héroïque et qui comporte une mise en scène grandiose (beaucoup de soins apportés au décor, aux éclairages ...) et des costumes rutilants.

Ex : - Norma (BELLINI), - Aïda (VERDI), - Guillaume Tell (ROSSINI) ou encore la tétralogie de Tristan et Isolde de WAGNER.

VII. Drame musical.

Wagner a choisi cette dénomination pour désigner ses Opéras à partir de 1851.

VIII. Musique de scène.

De nos jours, ce terme est utilisé en rapport avec un spectacle et peut comporter : une ouverture, des préludes, interludes, un final.

Ex: - L'Arlésienne (BIZET), - Peer Gynt (GRIEG), - Le Martyre de saint Sébastien (DEBUSSY).

IX. Opérette.

Ce terme apparait vers 1850 et désigne un Opéra comique, souvent en un acte, de caractère léger comportant des dialogues parlés, des musiques et des danses à la mode (cancan, valse, polka, galop ...).

En 1854, F. HERVE ouvre le Théâtre des Folies concertantes.

En 1856, J. OFFENBACH fonde le Théâtre des Bouffes-Parisiens.

X. Comédie musicale.

C'est un spectacle de variété comportant de la musique, des danses, des dialogues, des airs inspirés de la chanson ... Ce genre est né en 1925 à Broadway.

Ex : - Strike up the band - 1930 (G. GERSHWIN),
- West Side Story - 1957 (L. BERNSTEIN),
- Hair - 1968 (G. Mc DERMOT),
- Jésus-Christ Superstar - 1971 (A. WEBER).